29/10/2013 : Immersion

octobre 29, 2013 by Desbrosse G. - Pas de commentaire

Mardi 29 octobre 2013 – Montréal
Immersion

Il est coutume de dire qu’avec le jetlag on se « recale » 1h par jour. Mes talents de mathématicien s’exécutent, on reste 6 jours, il y a 6 heures de décalage…je serai prêt quand…on partira ! Parfait.
Aujourd’hui réveil à 5h00…pas d’excuse pour ne pas être prêt à l’heure.
Notre programme matinal a changé, nous devions assister à un entraînement des Canadiens de Montréal (seule équipe professionnelle de hockey du Québec) mais nos gaillards québécois ont joué à New York (et gagné !) lundi soir et rejouent mardi soir (on y sera) donc l’entraînement sera très léger voire annulé pour certains…l’intérêt est moindre, on change donc les plans. Ce matin nous partons pour une immersion pédestre dans Montréal.

Je vous passe le détail du petit déjeuner où je suis devenu complètement addict du pain de mie « bon matin » et du beurre de cacahuète. C’est simple chaque matin j’ajoute une tartine, c’est comme le jetlag !
Montréal est une grand ville, très grand ville même donc pour s’y rendre la voiture est à bannir. Julie qui maîtrise parfaitement tout ça a mis en place des stratégies de déplacement dignes des grandes guerres d’autrefois
Organisation nordique : carrée et efficace. Nous irons donc en voiture jusqu’à la station de métro la plus proche et hop ! parking à la journée et nous prendrons le petit métro montréalais (4 lignes).

Je suis obligé de vous parler du déplacement en voiture…Ben oui c’est moi qui ai conduit pour la première fois.
Une fois passée la formation expresse sur la boîte automatique, on part pour 20 minutes de trafic jusqu’à la station de métro.
Les trois premières minutes m’ont permis de perdre virtuellement 12 points sur mon permis ! Je sais c’est la classe en si peu de temps.
Première erreur, les « arrêts » (nos « stop » à nous…) c’est simple au Québec il y en a partout et ils sont bien plus petits que les nôtres. Alors oui il y en a un que je n’ai pas vu. Enfin si je l’ai vu quand Julie m’a dit qu’il y avait un arrêt…je l’ai vu dans le retroviseur. Oups…


Deuxième erreur…les bus scolaires ! Ils sont magnifiques et tellement atypiques que je suis tombé en amour (je maîtrise hein ?). Au détour d’une rue, Julie me crie : « regarde un bus ! » Bon ben moi naïf je regarde…et là elle me re-crie : « arrête-toi…arrête-toi !!!!!! »…aaaaahhhhh qu’est ce qui s’passe ???
Pas rebelle le guillaume…je m’arrête ! Ouf pas de policier. Julie m’explique. Quand le bus scolaire s’arrête déposer ou attraper un enfant, il déplie un panneau arrêt sur le côté et toutes les voitures à proximité doivent stopper à au moins 9m…sinon c’est 9 points. C’est simple et efficace mais faut le savoir. Re oups…

Nous y sommes : station de métro Longueil. Deux arrêts plus tard nous descendons à la station Berry-UQAM et c’est parti pour deux heures de marche dans la ville. Nous avons pas mal de photos à faire et des films à tourner pour notre projet, la matinée sera donc consacrée à ça.
La ville est très agréable malgré le froid (un joli -5 au réveil), les bâtiments sont très hétéroclites et cette diversité donne un certain charme. Je suis en mode immersion, je regarde partout, j’observe beaucoup, je filme beaucoup..il nous faut beaucoup de ressources pour coller au mieux à la réalité et éviter les clichés. Nous marchons énormément, j’adore découvrir une ville à pied et Julie est un formidable atout, elle connaît sa ville sur le bout des doigts (gelés..) on la garde.

Première pause dans un café dépôt, le café à ne pas rater dont je suis fan. C’est québécois et très typique. Un lieu rempli de vie où les montréalais se retrouvent pour se réchauffer et boire ce fameux café si léger. Je l’aime ce café même si, sur les quantités, je suis pas capable de tout boire. On reparlera des quantités une autre fois.
Retour au comptoir du café : « salut tu veux quoi ? » me dit le serveur . Je commence à m’habituer mais ici le tutoiement est systématique, c’est simple et généreux. Pas de chichi ni tralalère, c’est comme ça, il ne faut pas croire que cela est pris à la légère, le service est toujours de grande qualité et les serveurs sont très à l’affût du client…mais moi petit Français j’ai pas encore l’habitude. 😉

La matinée est donc bien chargée tout comme la carte mémoire de la caméra. C’est bon signe.

Midi…j’ai faimmmmmm !!!

Julie me propose de continuer l’immersion est d’aller manger un plat traditionnel anglophone : le « smoke meat ». De la viande de cochon cuite à la vapeur contenue entre deux tranches de pains de mie. C’est diablement bon mais on a pris le petit modèle et la quantité est astronomique !


Rendez vous à l’UQAM pour découvrir l’équipe du Cœur des sciences, partenaire du projet. Nous échangeons sur nos pratiques, Stéphane nous présente un projet qu’ils ont mis en place autour des îlots de chaleur pour les enfants du secondaire (collège).
Nous établissons notre quartier général dans leurs locaux et nous avançons sur le projet.


Fin d’après midi, nous allons nous balader près du Saint Laurent dans le vieux Montréal.

Le soir c’est match ! Rendez-vous au centre Bell, temple du hockey voir jouer les canadiens de Montréal, équipe la plus titrée au monde ! Scusez du peu…merci infiniment à Philippe pour les places !
Je découvre une aréna magnifique où les couleurs sont vives et la vidéo omniprésente. L’ambiance est plutôt calme (faut pas comparer avec Geoffroy Guichard c’est totalement différent) mais la soirée est rythmée par une boîte à musiques qui lance les chants. Le stade est plein, je suis à fond dans le match et les Canadiens assurent la victoire 2-1. Superbe soirée, une première pour moi…

Nous rentrons…l’immersion est en marche !
Guillaume