27/10/2013 : les sens en éveil

octobre 27, 2013 by Desbrosse G. - Pas de commentaire

Dimanche 27 octobre 2013 – Montréal
Les sens en éveil

Je me tourne et me retourne dans le lit pour la dixième fois, bon je crois que c’est clair…je suis réveillé. J’ai très bien dormi, je tourne la tête vers le radio-réveil qui m’annonce un joli 4h30 !!! Ahhhh la loose…bienvenue dans le monde merveilleux et impitoyable du jetlag. Je profite du temps imparti pour commencer les montages vidéos, c’est toujours ça de gagné.

6h30…debout. Ce premier matin au Québec sera l’heure de mon premier petit-déjeuner typique et traditionnel (merci à Nathalie et Philippe).
Au menu : bagels, beurre de cacahuète, fromage, beurre, café cappuccino, jus de fruit et creton (rillette de porc). Un vrai délice.


Bon c’est pas tout ça, on est dimanche et j’ai deux trois calories à éliminer…hop ! je chausse les chaussures et on part en petit groupe pour un footing d’une heure. Une petite douche (oui je sais là on frise l’information fondamentale) et on file en voiture vers Montréal.

L’immersion québécoise continue, repas à « La banquise » pour ma première Poutine, plat typique québécois créé dans les années 1950 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Poutin…)…vous prenez des frites, du fromage cheddar (ça ressemble vaguement à la mozzarella) et une sauce brune maison. La photo parle d’elle-même, j’ai adoré, c’est gras c’est clair mais Poutine c’est bon !


Après avoir réussi brillamment l’épreuve des taxes et du pourboire, on part marcher dans la ville.
Histoire de digérer un peu (et y’a besoin), direction ; le parc du Mont-Royal…
Je découvre enfin Montréal et ses premières rues, un quadrillage parfait, des croisements joliment perpendiculaires, aucun virage, pas de courbes. Les rues sont belles, j’aime le volume et l’architecture plutôt simple mais diablement efficace. Ce qui est frappant, c’est la hauteur des bâtiments : deux ou trois étages, pas plus.


Cette architecture aérée permet au regard de se projeter plus loin, on se sent moins écrasés. Les rues sont larges et très arborées. Bref, j’adore flâner dans cette partie de la ville.

On grimpe en haut du mont Royal (la montagne montréalaise…qui relève plus de la colline, 250 m de hauteur). La vue est superbe, le Saint Laurent au fond, les immeubles au milieu. Un lieu à ne pas rater. J’y apprends que c’est Jacques Cartier qui le nomme ainsi en 1535 en l’honneur du roi François 1er.


Retour en marchant tranquillement, je mitraille, filme et m’amuse de la taille des pick-up, des feux tricolores et des immenses barbecues. Les cours à l’arrière des maison sont surprenantes, des petites ruelles désertes et charmantes.

La soirée sera entre amis et festive avec un plat typique ; la tourtière du Saguenay Lac Saint-Jean. Un délice ! (merci Nathalie). En dessert, des muffins maison et un gâteau « le renversé aux framboises » (encore merci Nathalie). À ce moment précis, je me dis que ma préparation pour la Sainté Lyon va en prendre un sacré coup (running de 75 kms) !

Demain on attaque le travail…le projet commence ! Yes !!!
Guillaume