09/07/14 : des écureuils aux baleines

juillet 9, 2014 by Fortin J. - Pas de commentaire

Ce matin, nous quittons la région des écureuils pour la région des baleines… Levés à 6h du matin, nous sommes prêts à partir à 7h45. Nous avons de la chance, le « trafic » est fluide et il n’y a pas de « congestion » sur l’autoroute 30 Est, autoroute qui permet de récupérer la 20 Est en direction de Québec.

P1010957

A 11h45 nous arrivons à Baie St-Paul, deuxième grande ville de la région de Charlevoix. Nous sommes donc à environ 2h de notre destination, Tadoussac. Après 4 heures de route, nous méritons de s’arrêter pour nous dégourdir les jambes, prendre de l’air et surtout nous remplir la panse. Ma soeur à la bonne idée de nous proposer une pause repas à la microbrasserie « La vache folle ». En plus de ses bières locales brassées sur place, elle propose au menu des plats à base de produits locaux (émeu, agneau, fromage, sirop d’érable…).

Il est maintenant temps de reprendre la route, il ne faut pas être en retard, Marie-Sophie, chef naturaliste au Centre d’Interprétation des Mammifères marins (CIMM) de Tadoussac nous attend pour 15h. Sur la route, nous retrouvons la vue sur le St-Laurent à La Malbaie, Guillaume sort l’appareil photo, la caméra et il est excité comme Joe dans Esca’Pad : « des baleines, regarde, des baleines… mais non Guillaume, ce sont des vagues et des remous ». Ne vous moquez surtout pas, ça nous fait tous cela la première fois, il faut reconnaître qu’ils ressemblent de loin à des bancs de bélugas.

Ça y ait, nous arrivons à St-Siméon, nous sommes prêt du but. Il nous reste que quelques kilomètres avant d’arriver à Baie Ste-Catherine, là où nous devons prendre le traversier pour atteindre Tadoussac. Nous y sommes et il fait un beau grand soleil. Ouf !

P1150151

Le passage sur le traversier permet de prendre de belles photos et images, nous guettons et ne perdons pas de vue l’eau, on ne sait jamais, un béluga nous observe peut-être. Il faut savoir que la traverse se fait sur le Fjord Saguenay, cours d’eau qui se jette dans le St-Laurent.

Marie-Sophie nous attend et nous accueil avec son sourire et nous souhaite la bienvenue au CIMM. Elle nous présente l’équipe, nous reconnaissons Roberto que nous avions rencontré en octobre. Nous croisons aussi Michel, scientifique du Groupe de Recherche et d’Éducation sur les Mammifères marins (GREMM), nous devons lui téléphoner à 19h pour savoir si l’équipe de chercheurs fera une sortie demain matin pour poursuivre leur travail de photo identification des bélugas. Nous croisons les doigts, dans une heure nous serons si nous partirons en expédition avec eux demain.

P1020003

Après une brève présentation du projet d’Esca’Pad, nous démarrons le réalisation de l’entretien avec Marie-Sophie qui nous raconte maintes histoires autour des baleines et des mammifères marins du St-Laurent. L’ensemble de l’interview se déroule dans l’exposition. Le public est baigné dans un univers qui rappelle une plongée sous-marine et dans lequel des squelettes de baleines veillent sur eux.

P1020005

Marie-Sophie nous parle des baleines avec passion et enthousiasme. Nous terminons notre passage au CIMM avec un cours d’initiation au chant de baleines. Le béluga n’a rien à envier au canari, il a des capacités vocales de grand maître…. Maintenant c’est au tour du public de s’entrainer avec les « baleinophones ».

P1020039

Nous ne voulons pas faire de jaloux, mais voici la vue des bureaux du CIMM…

P1020054

Demain sera encore une fois une journée riche en rencontres et en aventures scientifiques !