11/07/2014 : Rorquals en vues !

juillet 12, 2014 by Desbrosse G. - Pas de commentaire

Notre journée de jeudi ne s’est pas terminée avec la rédaction de notre chronique. Il faut vite charger la batterie de la caméra, nous interviewons Amélie, guide naturaliste polyvalente qui a déjà travaillé avec notre collègue Valérie à l’école de la mer des Bergeronnes.

Amélie est passionnée par le Fjord, le St-Laurent, les baleines, les plantes, la géologie…et adore la partager avec les différents publics.Tadoussac-Sentier-Pointe-de-l-Islet-

Il est 18h15, il faut vite enregistrer la chronique puis rejoindre au CIMM Amélie. Nous décidons de réaliser l’entretien sur le sentier qui longe le Fjord et qui permet d’observer et filmer : le point de rencontre entre le Fjord et le St-Laurent, la flore, les indices du passage du glacier et la roche mère, le Bouclier Canadien.

P1150156

Clap, c’est parti ! Nous apprenons avec Amélie que le Fjord est une ancienne vallée glaciaire formée il y a environ 12 000 ans par un glacier continental. À l’époque, une couche de glace de 12-13 kilomètres recouvrait l’Amérique du Nord, le paysage qui nous entoure à Tadoussac est donc le témoin de ce phénomène. Nous découvrons aussi, des blocs erratiques, un dyke, des plantes… et à la toute fin de l’entretien, un petit rorqual pointe son nez. Ça promet pour demain, notre expérience avec Michel et Tim, nous aura-t-elle permis de s’entrainer et d’améliorer notre vue pour détecter les baleines ?

Notre rencontre avec Amélie tend à sa fin, notre prochaine collaboration est prévue pour la soirée d’inauguration de La Fête de la Science samedi 6 octobre. Et oui, les Stéphanois auront droit à une soirée festive et ludique autour des baleines, le St-Laurent et le Fjord…

Merci Amélie, pour ta passion, ta gentillesse, ton accueil, ton dynamisme… à bientôt pour La Fête de la Science.

Hop dodo…demain grande journée…

Vendredi

Après avoir eu la chance de sortir en mer avec l’équipe du GREMM, Julie et moi-même décidons de sortir sur le grand bateau de « Dufour » pour aller tenter d’observer les rorquals au large du Saint-Laurent. Nous souhaitons faire des plans vidéos pour agrémenter nos reportages, nous choisissons plutôt le grand bateau, plus stable et plus haut.

Départ à 9h30 pour 3 heures de croisière, le temps est magnifique et la mer est très calme…conditions idéales pour observer. Nous embarquons avec Catherine, guide naturaliste et quelques 100 passagers supplémentaires (là c’est sur, c’est totalement différent de la veille). Catherine est notre œil et nous délivre moult informations que Julie s’empresse de tapoter dans sa tablette, d’ores et déjà nous pensons aux modifications que nous effectuerons dans l’application.

Le bateau quitte Tadoussac et au bout de quelques minutes un très beau « petit rorqual » apparaît et décide de venir s’alimenter autour de notre bateau, il est très actif, le spectacle est splendide ! Catherine nous guide dans l’observation et nous explique son mode d’alimentation : le petit rorqual effectue des plongées de quelques minutes puis remonte en surface respirer et grignoter des poissons et des krills en surface. Sa technique est élaborée, il effectue des ronds rapides dans l’eau pour effrayer ses proies et les désorganiser. Le petit Rorqual peut engloutir 800kgs de nourriture à la journée…quel appétit !

P1150183

 

 

La navigation continue et nous partons plus au large. Sur le chemin, quelques bélugas se montrent et Julie et moi même sommes presque « blasés »..on a en a tellement vue la veille ! 🙂 non c’est toujours aussi beau !

Catherine nous invite à être attentif et nous essayons de repérer un souffle qui annoncerait la présence d’une baleine. La visibilité est parfaite…mon regard est perçant, je suis à l’affut…et…et..et….j’aperçois au loin……………..3 bateaux à l’arrêt au même endroit. Mon cerveau se met en marche : « si y’a des bateaux c’est que y’a un truc à voir..genre une baleine ! » oui je sais c’est brillant ! Pas manqué, nous arrivons sur les lieux et 2 rorquals communs sont à l’œuvre. Mon souffle est coupé, quel spectacle exceptionnel !

P1150196

 

 

 

La masse est hallucinante et on ne voit que 10% de l’animal ! Le rorqual commun est la deuxième plus grosse baleine derrière la baleine bleue. Catherine délivre une grande quantité d’informations et maitrise parfaitement le timing de l’animal « attention il va plonger… », « regarder à 15h un autre rorqual commun », « à 9H c’est le même que tout à l’heure », « à 8H c’est un autre petit rorqual, il va plonger »…tout s’enchaîne, nous courons de chaque bord du bateau pour ne rien rater. Je galère un peu avec la caméra et regrette de ne pas avoir pris la grande caméra, plus stable et surtout plus puissante en zoom. On est quand même loin pour respecter l’animal et ne pas le déranger.

Soudain, Catherine crie « attention, un nouveau rorqual vient d’arriver et c’est un rorqual à bosse !!!!! ». Nous sommes en transe…on espérait secrètement le voir (les collègues l’avaient vu la veille). Le rorqual à bosse est le seul à montrer sa queue quand il plonge (les photos touristiques, c’est lui). C’est magique, il reste peu de temps en surface pour respirer et plonge ensuite pour 10 minutes. Le jeu est simple et totalement improbable…deviner où il va ressortir !

P1150202

 

 

 

 

Nous l’observons 30 minutes en restant toujours à distance…nos yeux sont écarquillés et on se dit avec Julie que la nature est sacrément magnifique et que sa préservation doit être une lutte de tous les instants. On se dit qu’on est aussi infiniment chanceux d’être là alors autant vous dire que l’on a profité de chaque instant à fond !

Le bateau reprend la route du retour en passant à côté du phare « du haut fond prince ». On le mitraille, il est beau et fait partie d’un des dessins d’Esca’Pad…

P1150211

 

 

 

 

Résultat de notre croisière : 6 petits rorquals, 5 rorquals communs, 1 rorqual à bosse, des bélugas et des phoques ! 🙂 Et Julie qui me dit : « des 4 croisières aux baleines que j’ai faites, je n’ai jamais vu autant de baleines en une seule fois… c’est incroyable, magique et je ne me lasserai jamais du St-Laurent et du Fjord Saguenay, d’autant plus que mes parents sont nés et ont grandis au côté de la rivière Saguenay… »

Une nouvelle journée magnifique qui annonce la fin de notre aventure à Tadoussac. Deux jours parfaitement remplis avec de belles rencontres dans des paysages époustouflants.

Il est temps de rentrer à Montréal, 6h de route nous attendent…pfff c’est long et la fin du voyage est proche.

Samedi c’est le retour en France avec des sentiments partagés, la tristesse de quitter ce beau pays, de quitter les Québécois, de quitter Nathalie et Philippe…et la joie de revoir sa famille, de retrouver notre café serré, de retrouver notre désordre ambiant, de ne pas être réveillé tous les matins à 5H00 par le soleil…bref c’est fini, nous remercions très chaleureusement nos hôtes, toutes les personnes qui nous ont accordé du temps pour nos interviews et rencontres et nos partenaires qui nous soutiennent. La semaine fut fatigante, mais passionnante !

Merci…

Avant de vous laisser pour cette dernière chronique je vous offre une expression québécoise comme je les aime : « Ils annoncent de la pluie à boire debout… »

Julie et Guillaume