Sens et souvenirs en éveils… PART1

novembre 29, 2014 by Fortin J. - Pas de commentaire

En cette troisième journée de déplacement, celle d’aujourd’hui a été pour moi celle où mes sens et mes souvenirs ont été en éveils.

La journée a démarré avec la neige. Les rues, les trottoirs, les voitures, tout est blanc. À la fin de l’automne tous les enfants québécois attendent avec impatience la première neige et les premières batailles de boule de neige. Vous devinez bien que l’équipe d’Esca’Pad n’est pas resté indifférente a ce joli manteau blanc..

Deneigement

DeneigementVoiture_2

Après avoir déneigé la voiture, direction métro Longueuil pour se rendre à notre rendez-vous avec Magali Bricaud, attachée scientifique et universitaire, et Pauline Bryère, chargée de projet CSTI, au Consulat de France à Montreal. À cette heure matinale, le métro est bondé de travailleurs et étudiants, la plupart ont leur mug de café ou thé à la main, certains font la file aux différents petits cafés\restaurants pour s’acheter un muffin, un sandwich oeuf/jambon/fromage ou des roties (toasts). Prendre son petit déjeuner en route pour le travail ou la fac, est assez courant dans la culture québécoise, ça nous rappelle que nous sommes en Amérique du Nord. Et moi qui suis québécoise, je me revois le matin sur le quai de la station Honoré Beaugrand avec mon mug et mon petit déjeuner pour me rendre au CEGEP (lycée) et à l’université.

MugCafe

La discipline et le respect des règles de conduite des québécois impressionnent toujours Guillaume qui après trois jours intègre parfaitement cette discipline : traverser la rue sur les passages cloutés, attendre le feu vert pour traverser la rue, faire la file sur le quai du métro (premier arrivé, premier entré)… De mon côté, j’observe avec le sourire mon collègue qui s’adapte parfaitement à la culture québécoise, après ce troisième voyage, Guillaume capte de plus en plus les subtilités culturelles du Québec tout comme Joe dans Esca’Pad qui finit pas employer des expressions de chez nous.

Nous retrouvons Arnaud qui attend sagement dans le sas d’accueil du building où sied les bureaux du Consulat de France. Arnaud s’est réveillé pour la troisième fois à 2h30 du matin. Il est resté à l’heure française.

ArnaudHallAccueil

 

Notre rencontre avec Magali BRICAUD et Pauline nous a permet de leur présenter Esca’Pad et de réfléchir au soutien qu’elles peuvent nous apporter pour valoriser et faire connaître notre application sur le sol québécois. Elles ont bien en tête le projet et cette rencontre éveille chez elles des pistes d’idées. Le rendez-vous est rapide, car l’équipe de l’Espace pour la vie nous attend pour nous faire visiter leurs 4 lieux de CSTI : l’Insectarium, le Jardin Botanique, le Planétarium et le Biodôme.

Allez hop, nous quittons l’Ouest de la ville en direction du quartier Hochelaga Maisonneuve, station de métro Pie IX. Je connais bien ce quartier, car une de mes tantes y a habité plusieurs années, j’y ai fait mon CEGEP et mon papa nous y amenait souvent pour aller voir jouer les Expo de Montréal, équipe de baseball de la ligue nationale qui malheureusement n’existe plus aujourd’hui. Les Expo jouait dans le stade Olympique… L’Espace pour la vie est justement situé sur le site du Parc Olympique de Montréal.

Bien emmitouflé, nous traversons le Jardin Botanique pour nous rendre à l’Insectarium. Il neige toujours, Arnaud patine sur le chemin et Guillaume éveille ses sens aux flocons nord américains.

JUlieCV ArnaudGlisse

StadeOlympique

Sonya Charest, responsable de l’Insectarium, nous accueille avec une grande gentillesse et sa spontanéité. Elle nous présente le scénario de médiation de l’exposition, le concept de la scénographe, les objectifs pédagogiques, le rôle des médiateurs et le nouveau concept de leur futur lieu « Métamorphose ». Le bâtiment sera prêt fin 2017, début 2018. J’ai hâte de le découvrir, je vais suivre de prêt l’actualité et je profiterai de mes vacances en famille pour le découvrir. Les notions de plaisirs et d’éveils aux sciences sont les objectifs principaux de l’Insectarium, nous sommes faits pour nous entendre. Notre échange est très intéressant et nous nous émerveillons sur la fourmilière. Nous sommes obnubilés pas les fourmis qui s’activent et organisent leur environnement.

Insectqrium_1

Insectarium_5 Insectqrium_4

Nous n’avons pas vu le temps passé, il faut vite se r’habiller, Annabelle Mimouni, responsable des programmes éducatifs du Jardin Botanique nous attend. Nous retraversons dans le sens inverse le jardin, le Jardin Botanique de Montréal fait 75 hectares. Cette deuxième rencontre sera encore une fois très intéressante. Après nous avoir présenté l’histoire du jardin nous parcourons les différentes serres. Cette balade en forêt tropicale et laurentienne permet également de discuter de leur programmation, leurs projets et également de La Rotonde et Esca’Pad. Nous terminons cette matinée dans les jardins extérieurs et traversons les jardins chinois, japonais, alpin et autochtone.

 

SerreTropicale EntreeJardinChinois JardinChinois

Nous allons rejoindre avec Sonya, Johanne Landry, chef de division du service programme, et publics en Sciences Naturelles, au restaurant pour poursuivre nos discussions et apprendre à mieux se connaître. Elles s’intéressent à Esca’pad, notamment à notre démarche de travail avec Avant-Goût Studios et l’idée de faire découvrir aux enfants une double culture. Le repas terminé, Johanne nous raccompagne en voiture et nous laisse au nouveau Planétarium de Montréal.

Ces deux structures ont fait parti de mon enfance, de mon adolescence et de ma vie d’adulte, ce fut donc une belle expérience pour moi de découvrir les coulisses de ces musées que j’ai fréquenté en tant que montréalaise d’origine.

Merci et l’aventure de cette journée se poursuit avec celle de Guillaume !