Île Sainte-Marie, royaume de la piraterie

novembre 23, 2015 by Fortin J. - Pas de commentaire

Aujourd’hui, l’équipe est confrontée à un choix difficile, se séparer les missions par manque de temps. Une partie d’entre nous ira en excursion pour observer les baleines et l’autre ira découvrir le cimetière aux pirates. Les deux missions étant aussi passionnantes l’une comme l’autre, le choix s’avère difficile. Nous avons autant envie de vivre ces deux moments privilégiés. Après un combat incessant, nous avons fait la courte paille 🙂 Il a été décidé que Corinne, Adrien, Lionel et Sophie partiraient en excursion pour réaliser le reportage sur les baleines. Il faut reconnaître que Guillaume et moi-même avons déjà vécu cette expérience au Québec.

Nous démarrons donc notre journée par une marche matinale en direction du Sud. Ces pas sur la route qui traverse l’île, nous permettent de nous imprégner avec grand plaisir des effluves des clous de girofle en train de sécher sur des toiles de tissus.

Marche

ClouGirofle

Sur notre passage les adultes nous sourient, nous disent bonjour et les enfants rigolent. Se dévoile sous nos yeux le fourmillement de l’île. Les étals des échoppes sont garnis de fruits, épices odorantes et petits produits manufacturés. Les petits restaurants sont ouverts et servent le café et le petit déjeuner aux clients. Certains habitants sont en route vers on ne sait où assis dans un pousse-pousse ou un tuk-tuk. D’autres bêchent leur potager, cueillent le clou de girofle, nettoient leur maison, réparent une roue, font leur lessive au bord d’une rivière ou transportent de la marchandise sur une remorque.

Echoppe

Quotidien

Ce moment est une expérience fabuleuse, riche en découverte. Nous sommes témoins du quotidien des malgaches vivant sur cette île de rêve. Après environ 1h30 de marche, nous décidons de prendre un tuk-tuk pour nous rendre à notre rendez-vous au cimetière des pirates.

TukTuk

Après 10 minutes de tuk tuk, nous voilà arrivés à l’accueil et c’est le début de notre rencontre avec Sinclair Lewis Kitily qui nous ramène 350 ans en arrière et nous plonge pendant près de 2 heures dans les histoires de pirates.

PanneauPirates

Nous marchons à travers de petites lagunes bordées de mangroves une dizaine de minutes avant d’arriver à l’entrée du cimetière. Ces mangroves sont originales, car certaines variétés ressemblent à des stalagmites et d’autres ont de grosses racines apparentes, courbées et qui s’enfoncent dans l’eau de la lagune.

CheminLagune

MangrovesStalagmites

Mangroves_Racines

Nous arrivons à l’entrée du cimetière et là devant nous, sont posées, une partie des pierres tombales des pirates et corsaires de l’île. L’autre partie sommeille au fond de l’eau au pied de l’île aux Forbans suite à des tempêtes (typhons) et glissements de terrain.

VuCimetiere

Notre guide nous raconte l’histoire des pirates dont les pierres tombales témoignent de leur existence. Ils nous expliquent leurs méthodes d’attaque, leur croyance, la différence entre un pirate et un corsaire, et nous apprend que leur population frisait les milliers à cette époque.

GuideHistoires

D’un point de vue de sa géographie et de sa géologie ce haut lieu de la piraterie était un repère rêvé pour ces milliers de pirates/corsaires. Les criques et la baie d’Antongila étaient des lieux de passage des bateaux de commerces entre l’Europe et l’Extrême-Orient. Elles protégeaient donc les équipages des tempêtes (typhon) de l’océan Indien. Selon la légende, les pirates auraient creusé l’île aux Forbans de tunnels afin de cacher leurs trésors. Certains chasseurs de trésors ont tenté de rechercher les butins des pirates, mais ils ne seraient malheureusement jamais revenus de leur exploration. Le gouvernement malgache a condamné et fait remblayer ces tunnels.

Baie_Forbans

Notre visite se termine sur la stèle érigée en l’honneur d’un des pirates légendaires de l’île, le capitaine William Kidd. Cet ancien corsaire du roi d’Angleterre devenu pirate aurait été arrêté et condamné à mort à Londres en 1701. Le corps du Kidd n’est donc pas sur l’île contrairement à son trésor qui sommeille au fond de la baie d’Antongila dans les cales de son bateau.

SteleKidd

Nous terminons notre visite. Vite c’est l’heure de rejoindre nos acolytes qui vont rentrer de leur excursion aux baleines. Cet après-midi nous allons à l’île aux Nattes pour poursuivre notre route.

Julie
île Sainte-Marie : cimetière aux pirates
Jeudi 17 septembre 2015